M. Jean Gringoire transforme l’atelier en Société anonyme des Etablissements Gringoire.

A cette époque, outre les pâtés d’alouette et les gâteaux de Pithiviers, l’entreprise produisait toute sorte de conserves (gibier, champignons, asperges) et avait grande réputation.